Jean-Claude Di Ruocco

Jean-Claude Di Ruocco J'ai retrouvé soudain tous les mots perdus, au vent du quotidien, qui lentement me tue.

Poète, Écrivain, Chroniqueur littéraire

Jean-Claude Di Ruocco

Publié le 20/12/2004

Frontières

Jean-Claude Di Ruocco

Frontière, frontières, au Sud l'époque est à la soumission ou à la rébellion. Jean-Claude Di Ruocco hésite entre solitude et insolitude.

De sa Provence natale à son Italie originelle, du Liban autrefois libre à l'Afghanistan éclaté, entre rage de survivre émotionnellement et volonté de résurgence, il écrit au jour le jour ses angoisses et ses révoltes. La simplicité du ton et la sincérité du message donnent à ces textes graves et beaux la dimension d'une métaphore universelle. Se souvenir n'est rien. Savoir se souvenir c'est tout.

 

Informations :

Editions Transbordeurs – 2004
ISBN : 2-84957-013-3

Crédit photo : courtesy art sud

Commentaires (8)

  1. Laurianne

    Bonjour ! J'ai pu parcourir votre recueil et je pense que les rimes sont bien trouvées mais le ton est un peu trop morbide à mon goût. On vit pas au pays des Bisounours mais bon... Bonne continuation.

  2. aurore

    Grâce à une rencontre , j'ai pu découvrir votre écriture et emporter dans ma valise " Frontières" qui est devenu mon livre de chevet. Malgré mes multiples recherches je n'ai pu me procurer aucun autre de vos recueils. Ce pourquoi je me retrouve ici. Ou puis-je les trouver? Je ne peux plus attendre!

  3. Gregory

    Une nouvelle poésie est née avec Jean-Claude Di Ruocco, une poésie d'actualité qui ne nous endort pas et ou l'on se reconnait parfois.

  4. Nathalie

    Des textes sans complaisance envers notre société. Des mots beaux et sensibles. Bravo !

  5. Didouchka

    Super le site! J'ai encore relu ton recueil FrontièresJ'adore! J'ai aussi beaucoup aimé l'article sur toi dans La Marseillaise! T'es le meilleur!

  6. Farid

    Magnifique
    Il a les yeux ouverts sur le monde et les mots qui viennent du coeur...Un grand poéte qui vit ici et maintenant. Magnifique livre..

  7. Y

    Merci, vous étiez un inconnu.
    Frontières ça écorche ,ça fouille, et pourtant
    quoi de plus réel que vos écrits.
    En lisant vos pensées ,sur les miennes le doute
    s'en est allé.

  8. Guillou

    Toutes mes félicitations, J'adore ton style et ta manière d'écrire. J'ai superbement aimé ton recueil que tu m'as dédicacé. Pour te le dire humblement, j'ai appris certains de tes poèmes par coeur, tellement ils sont beaux.

Derniers articles